LGG623 : Anglais appliqué à la géographie

johnsnow

Cours

Séance 1 – Introduction générale

Cette première séance est une introduction générale à l’ensemble du semestre. On reviendra sur le plan général et les objectifs de cet enseignement. On présentera les différents outils de formation disponibles en ligne via l’ENT pour progresser en anglais (POLA, CLES). On s’attardera aussi sur les différentes ressources bibliographiques accessibles depuis l’ENT (ScienceDirect, WileyOnline, etc) et ailleurs (GoogleScholar). Une évaluation autour d’un article paru dans The Guardian permettra de faire le point sur le niveau de compréhension écrite des étudiants.

Séance 2 – L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest

Une série de documents synthétiques issus d’un dossier de la BBC et du ECDC sont proposés aux étudiants sur la récente épidémie d’Ebola (2013-2016) qui affecte l’Afrique de l’Ouest. L’analyse de ces documents permet d’introduire les étudiants à un ensemble d’objets (borders, State, outbreak,…), de concepts (spatial diffusion, discontinuities, failed State,…) et de méthodologies (maps, spatial analysis) couramment utilisés en géographie.
Un reportage de Vice News sur la lutte contre Ebola au Libéria sera l’occasion d’une évaluation de la compréhension orale des étudiants et ouvrira une discussion collective autour des facteurs qui conditionnent la diffusion d’Ebola localement.

Séance 3 – Repenser la mondialisation économique : perspectives asiatiques

Cette séance est organisée autour de la lecture et l’analyse d’un article d’Henry Yeung sur la mondialisation économique et une critique des théories « ultraglobalistes » en vogue durant les années 1990. C’est un article important à plusieurs titres. Dans le champ de la géographie économique, cet article va définitivement établir Henry Yeung comme un des meilleurs spécialistes de la mondialisation et de ses effets sur les territoires et les réseaux d’entreprises. Cet article est aussi annonciateur d’une nouvelle génération de géographes asiatiques (H. Yeung, GCS Lin…) qui vont contribuer à un renouvellement théorique et conceptuel important par le décentrement et par une connaissance fine des mécanismes politiques, sociaux et institutionnels qui portent la mondialisation. Dans ce texte Henry Yeung démonte le mythe d’un monde sans frontières, défendu par K. Ohmae, et l’agenda néo-libéral qui sous-tend cette théorie.

Yeung, H. W.-c. (1998), Capital, State and Space: Contesting the Borderless World. Transactions of the Institute of British Geographers, 23: 291–309. doi: 10.1111/j.0020-2754.1998.00291.x
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.0020-2754.1998.00291.x/abstract

Séance 4 – Repenser la mondialisation économique : perspectives asiatiques

Au cours de cette séance on poursuit notre exploration du texte d’Henry Yeung (Transactions, 1998), pour analyser en quoi cet article est aussi révélateur de tendances fondamentales du capitalisme en Asie (p.ex. diasporas, capitalisme étatique) qui loin de s’estomper avec la mondialisation vont au contraire prendre un poids croissant. Le concept d’embedness (Granovetter, 1985) est au coeur de l’approche d’Henry Yeung, et d’autres spécialistes de la géographie économique de l’Asie. On s’intéressera notamment à un article de George C. S. Lin et Fox Z.Y. Yu autour de la transformation des entreprises d’état chinoise de la province du Gangzhou.

Fox Z.Y. Hu, George C.S. Lin, Situating regional advantage in geographical political economy: Transformation of the state-owned enterprises in Guangzhou, China, Geoforum, Volume 42, Issue 6, November 2011, Pages 696-707. doi : 10.1016/j.geoforum.2011.06.002.
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0016718511000856

Séance 5 – Repenser la mondialisation économique : perspectives asiatiques

Au cours de cette séance on poursuit notre exploration du texte de George Lin et Fox Yu (Geoforum, 2011), et notamment en quoi leur analyse des entreprises publiques du secteur mécanique et électrique du Gangzhou vient bousculer certaines théories autour des avantages régionaux et des relations entre entreprises et territoire. Ils montrent comment les avantages compétitifs procurés au niveau local (réseaux, soutiens politiques et institutionnels…) sont dépendants d’autres dynamiques. A trop s’intéresser au rôle de l’ancrage local des entreprises, il ne faudrait pas oublier l’importance de changements institutionnels (libéralisation, ouverture du marché chinois) et économiques qui modifient l’équilibre et la géographie des avantages régionaux à l’échelle de la Chine. On termine ce cycle de séances autour de l’essor de l’Asie à la fois comme moteur de l’économie mondiale, et comme terrain pour repenser les théories de la géographie économique, par le visionnage et la discussion d’une conférence d’Hans Rosling sur l’essor de l’Asie.

Hans Rosling, Asia’s rise — how and when, TEDIndia, Novembre 2009, Lien vers la vidéo

Séance 6 – Vulnérabilité et résilience aux changements climatiques : l’exemple des Caraïbes

Sous l’effet du réchauffement climatique, des régions sont exposées à des catastrophes naturelles de plus en plus destructrices en pertes humaines et financières. A travers l’exemple de la zone Caraïbes (République Dominicaine, Ste Lucie, Grenade…) on étudie au cours de cette séance comment les pays de cette région répondent au défi de la résilience climatique. A partir d’une première vidéo sur le lac Enriquillo, le plus grand lac des Antilles, et les conséquences de la montée progressive de son niveau sur les populations locales, on discute l’impact des activités humaines à différents niveaux (global : réchauffement climatique, local : déforestation) sur la transformation irréversible (tipping point) de l’écosystème qui s’organise autour du lac. Une deuxième vidéo du Global Fund for Disaster Reduction and Recovery (GFDRR) est l’occasion de s’interroger sur le concept de résilience et sur le changement de paradigme qu’il implique pour les acteurs de la prévention des catastrophes naturelles (mutualisation de l’information, définition de scénarios d’exposition aux risques,…).

The Lake That Burned Down A Forest, Vice News, 2014, Lien vers la vidéo

Building Climate Resilience: A Case for Caribbean Collaboration, GFDRR, 2013, Lien vers la vidéo

Séance 7 – Les déserts alimentaires

Au cours de cette séance plusieurs groupes d’étudiants présentent leurs dossiers autour d’une série d’articles sur le concept des déserts alimentaires (Food Deserts). Ils discutent à la fois du concept, de sa valeur heuristique, des résultats et des méthodologies employées par les chercheurs. On termine par une discussion collective autour de deux reportages sur les déserts alimentaires aux Etats-Unis et les moyens de lutter contre ce problème de santé publique.

Les articles
http://dx.doi.org/10.1016/j.healthplace.2009.06.007
http://dx.doi.org/10.1016/j.socscimed.2015.08.010
http://dx.doi.org/10.1016/j.healthplace.2010.04.013

Building an oasis in a Philadelphia food desert, PBS, 2015, Lien vers la vidéo
Mississippi ‘Food Deserts’ Fuel Obesity Epidemic, PBS, 2010, Lien vers la vidéo

Séance 8 – Splintering Urbanism

Au cours de cette séance plusieurs groupes d’étudiants présentent leurs dossiers autour de plusieurs articles sur le concept de Splintering Urbanism (urbanisme éclaté). Ils discutent à la fois du concept, de sa valeur heuristique, des résultats et des méthodologies employées par les chercheurs. On termine la séance par une présentation de l’impact de ce concept proposé par Graham et Marvin sur la géographie urbaine et économique française (O. Coutard, S. Jaglin, M-H Zérah), et notamment sur l’étude des grandes métropoles des pays pauvres et émergents.

Les articles
http://dx.doi.org/10.1016/j.jtrangeo.2016.01.003
http://dx.doi.org/10.1016/j.geoforum.2008.07.005

Séance 9 – Global Production Networks

Au cours de cette séance plusieurs groupes d’étudiants présentent leurs dossiers autour de plusieurs articles sur le concept de Global Production Networks (Les réseaux globaux de production). Ils discutent à la fois du concept, de sa valeur heuristique, des résultats et des méthodologies employées par les chercheurs. On termine par une discussion collective autour d’un reportage sur l’essor du secteur de la confection au Bangladesh. On discute notamment de la (re)distribution de cette chaîne de production à l’échelle mondiale (délocalisation, sous-traitance), de l’inégale répartition de la valeur produite dans cette chaîne (race to the bottom), et enfin de l’absence de protection des employés (accident du Rana Plaza) et de l’environnement (le district du cuir d’Hazaribagh).

Les articles
http://dx.doi.org/10.1016/j.geoforum.2012.05.007
http://dx.doi.org/10.1016/j.geoforum.2012.08.003
http://dx.doi.org/10.1111/j.0020-2754.2004.00142.x

Made in Bangladesh, CBC News, 2014, Lien vers la vidéo

Séance 10 – Environmental Justice

Au cours de cette séance plusieurs groupes d’étudiants présentent leurs dossiers autour de plusieurs articles sur le concept de Justice Environnementale. Ils discutent à la fois du concept, de sa valeur heuristique, des résultats et des méthodologies employées par les chercheurs. La sélection de textes permet de revenir sur l’origine du concept et notamment son application dans les études de géographie urbaine et d’ouvrir de nouvelles perspectives sur son utilisation plus récente en relation avec le concept de résilience ou sur les systèmes de PES (Payments for ecosystem services).

Les articles
http://dx.doi.org/10.1068/a37446
http://dx.doi.org/10.1016/S2212-5671(14)00958-7
http://dx.doi.org/10.1016/j.geoforum.2013.02.006
http://dx.doi.org/10.1111/geoj.12018
http://eue.revues.org/743

Dossier

Instructions

Les étudiants doivent réaliser en binôme un dossier autour d’un thème important dans la géographie anglophone. Le dossier (1500-2000 mots) doit présenter le thème, son origine, les auteurs importants (1), un article scientifique (2), une liste de références (articles, ouvrages) les plus importants (3). Le choix de l’article analysé doit être justifié (nombre de citations, tournant par rapport au thème…). Le positionnement théorique et méthodologique de l’article, ainsi que l’objet de recherche, les résultats et leurs limites doivent être clairement exposés.

Le dossier fera ensuite l’objet d’une présentation orale de 15 minutes. Une discussion de dix minutes sur le dossier et la présentation s’en suivra. Les étudiants peuvent présenter leur dossier en anglais. La discussion peut être menée en anglais.

Le dossier doit être rendu, en format électronique (.doc, .odt, .pdf), six jours avant la présentation.

Les thèmes proposés

Food Deserts, Splintering Urbanism, Global Production Network, Environmental Justice

Références

Jean-François Staszak (dir.) Géographies anglo-saxonnes. Tendances contemporaines, Belin, 2001, 352 p.
Un ouvrage qui commence un peu à dater, mais qui présente certains des courants majeurs de la géographie anglo-saxonne (radicale,…) et certains sujets importants dans le champs disciplinaire (minorités, genre…).

Claval, Paul. « The reception of American geography in France: Enthusiasm, indifference, and critical perspectives. » GeoJournal 59.1 (2004): 3-8. [Lien]
Une mise en perspective historique des échanges entre géographie française et américaine.

Marielle Wastable, « Les géographes français et les États-Unis, XXe siècle », Amnis [En ligne], 12 | 2013, mis en ligne le 20 juin 2013, consulté le 22 février 2016. URL : http://amnis.revues.org/1951 ; DOI : 10.4000/amnis.1951
Un article qui complète le précédent en y intégrant les évolutions plus contemporaines.


Vous aimerez aussi...