LGG412 : Géographie de la santé

bkkden

La géographie de la santé vise à appréhender les faits de santé (maladies, bien être…) à travers leurs dimensions territoriales et spatiales. L’objectif de cet enseignement est de dresser un premier panorama des travaux conduits en géographie en mettant l’accent sur les cadres théoriques et sur les thématiques développées dans ce champ disciplinaire. Ce cours est assuré en collaboration avec Emmanuel Eliot.

Cours Magistraux

CM 01 – Santé et géographie : débats et grilles conceptuelles
E. Eliot

CM 02 – Déterminants et indicateurs de santé
B. Lefebvre

Au cours de ce cours magistral, on revient sur l’importance d’analyser les indicateurs de santé dans leurs dimensions territoriales. L’indicateur de santé est un marqueur d’inégalités socio-spatiales mais est aussi construit par ces mêmes inégalités. On présente aux étudiants un large panorama des différents indicateurs démographiques et de mortalité qui permettent de mesurer l’état de santé d’une population et d’un territoire (taux de mortalité, espérance de vie, prévalence…). On présente la construction de ces différents indicateurs, leurs limites et leurs intérêts respectifs et les méthodes pour en faciliter l’interprétation (standardisation).

CM 03 – Inégalités de santé
E. Eliot

CM 04 – Santé et environnements 1 : épidémies
E. Eliot

CM 05 – Santé et environnements 2 : Comportements à Risque
E. Eliot

CM 06 – Santé et environnements 3 : pollutions
B. Lefebvre

Au cours de ce cours magistral, on revient sur l’impact de la pollution sur l’état de santé des population. La pollution de l’eau, de l’air et des sols est responsable d’un décès sur sept dans le monde. En raison de la mobilité des populations, des fortes variations en termes d’intensité et de toxicité des polluants, de la durée et de la fréquence de l’exposition, il est parfois difficile d’établir des causalités directes entre pollutions et maladies. A travers différents exemples en Inde, en France et au Mexique autour de la pollution atmosphérique, on présente aux étudiants les différents moyens de mesurer ces liens complexes et les mesures prises pour réduire les risques pour les populations.

CM 07 – Santé et territoire 1 : offre, accès et recompositions
E. Eliot

CM 08 – Santé et territoire 2 : Risques, crises et gouvernance
E. Eliot

CM 09 – Démographie médicale 1
E. Eliot

CM 10 – Démographie médicale 2
E. Eliot

Travaux Dirigés

TD 01 – Inégalités de mortalité en France
B. Lefebvre

Ce TD est est organisé autour de la lecture et l’analyse d’un article de Rican, Jougla, Salem sur les inégalités de mortalité en France. À travers une analyse d’indicateurs socio-économiques, les auteurs créent une typologie des zones d’emplois en France. Ils comparent ensuite les différences de mortalité prématurée entre zones d’emplois. Au-delà de l’impact des disparités sociales, leur analyse met en lumière l’importance d’une composante régionale dans les mesures de mortalité prématurée. La méthodologie employée par les auteurs est discutée avec les étudiants ainsi que la difficulté à interpréter les résultats (risque de l’erreur écologique).

Rican S, Jougla E, Salem G (2003) Inégalités socio-spatiales de mortalité en France. Numéro thématique. La mortalité prématurée en France, Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, N°30-31 (08/07/2003), pp. 142-5
http://opac.invs.sante.fr/doc_num.php?explnum_id=2067

TD 02 – Inégalités de mortalité dans le monde
B. Lefebvre

Ce TD est organisé autour de la lecteur et l’analyse d’un article de Meslé et Vallin sur le concept de de transition épidémiologique et ses soubresauts. Proposé par Abdel Omran en 1971, ce concept est une première tentative de théorisation des progrès sanitaires réalisés en Europe depuis le 18e siècle. Si l’intérêt heuristique d’une telle démarche est indéniable, des exceptions importantes dans les décennies suivantes (SIDA, crise sanitaire ex-URSS) vont remettre en question l’idée d’une convergence mondiale des espérances de vie. Aujourd’hui les pays sont confrontés à des défis sanitaires complexes (p. ex. l’Inde : tuberculose ET diabète ET dengue) et l’utilisation d’indicateurs de mortalité ne dit pas tout de l’état de santé de leurs populations et des risques auxquels elles sont exposées.

Meslé F., Vallin J. (2007) De la transition épidémiologique à la transition sanitaire, Médecine Tropicale, Vol. 67, n°6, pp. 545-51
Lien vers l’article

TD 03 – Epidémies : l’exemple de la dengue à Bangkok
B. Lefebvre

Ce TD est organisé autour de la présentation de résultats du programme DENFREE sur la diffusion de la dengue à Bangkok. A partir de documents (cartes, analyses statistiques et spatiales) portant sur 25000 cas de dengue enregistrés à Bangkok entre 2012 et 2013, on amène les étudiants à s’interroger sur : la définition d’une maladie, les outils à disposition des autorités pour prendre la mesure d’une épidémie (système de surveillance) et lutter contre son expansion, la difficulté à coordonner l’ensemble des acteurs dans la lutte anti-vectorielle, la définition des échelles d’intervention et d’analyse de la situation épidémiologique. On conclue ce TD sur la difficulté pour les pouvoirs publics d’intervenir à temps mais surtout à la bonne échelle.

TD 04 – Suivi des dossiers
E. Eliot, B. Lefebvre

Les étudiants nous présentent leurs avancées sur leurs dossiers.

TD 05 – Les réformes de santé dans le monde : l’exemple du secteur hospitalier indien
B. Lefebvre

A l’Indépendance, l’Inde souhaite s’orienter vers un système de soins public accessible à tous. Soixante ans plus tard, le secteur hospitalier privé est devenu l’entrée privilégiée du système de soins pour le patient indien. À travers une approche sensible aux discontinuités territoriales, nous mettrons en perspective les mécanismes politiques, économiques et sociaux à l’œuvre dans la privatisation du secteur hospitalier. On insistera notamment sur le difficile équilibre entre objectifs d’universalisation des soins et régulation du système hospitalier privé à travers notamment une analyse des différents modèles de Partenariat Public-Privé adoptés au cours des 30 dernières années (Delhi, Andhra Pradesh).

TD 06 – Les réformes de santé en France
B. Lefebvre

Ce TD est l’occasion de présenter aux étudiants l’organisation du système de soins en France et la mobilisation croissante du concept de territoire dans la définition politiques publiques de santé. Alors que le rythme des réformes s’est accélérée à partir des années 1990 (SROS, ARH, ARS), la décentralisation du système de soins reste encore mesurée par rapport à d’autres pays européens. Sous le double jeu des contraintes budgétaires et d’appels à un pilotage plus sensible aux spécificités locales (épidémiologie, offres de soins), les Agences Régionales de Santé ont pris une nouvelle dimension suite à la Loi HPST de 2009. Des territoires sont crées ou redessinés (bassin de santé de proximité, bassin de santé intermédiaire, territoire de concertation,…) pour mieux répondre aux besoins de santé locaux. Dans le même temps le secteur hospitalier connaît des réformes importantes qui aboutissent à une dynamique opposée de mise en réseau mais surtout de concentration via les Communautés Hospitalières Territoriales ou plus récemment les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT, 2016).

TD 07 – Présentation des dossiers
E. Eliot, B. Lefebvre

Les étudiants présentent en groupe les résultats de leur dossier (10 min.). Leur présentation est suivie d’une discussion de 5 minutes autour du dossier.