LGG421 : Cartographie

Cours

Séance 1 – Introduction générale

Cette première séance est une introduction générale à l’ensemble du semestre. On reviendra sur le plan général et les objectifs de cet enseignement, centré autour de l’utilisation de Philcarto et de Phildigit. On présentera notamment l’interface de Philcarto et Phildigit, la structuration et la préparation des données (fichiers Illustrator, Excel).

Séance 2 – Cartographie choroplèthe

Cette deuxième séance a pour objectif d’introduire les étudiants aux méthodes de discrétisation proposées par Philcarto (Q6, St, EF,…). On insistera sur le fait que le choix d’une méthode de discrétisation et du nombre de classes n’est pas neutre. Ce choix est tributaire tout autant de la forme de la distribution statistique (normale, asymétrique…) que de l’objectif visé par la représentation cartographique (valeurs extrêmes, comparabilité, formes d’organisation spatiale). Dans un deuxième temps, les étudiants travailleront autour des outils d’analyse spatiale proposées par Philcarto pour les cartes choroplèthes (graphes, Moran, lissage).

Séance 3 – Les autres représentations de données

Cette troisième séance a pour objectif d’introduire les étudiants aux autres méthodes de représentation de données proposées par Philcarto. On présentera les cartes en cercles proportionnels, les densités de points et les cercles proportionnels affrontés. On verra notamment comment croiser ces représentations avec des discrétisations. On reviendra ensuite sur les cartes isolignes et les différentes options qui permettent d’ajuster les méthodes d’interpolations (triangulation de Delaunay, krigeage), le nombre de niveaux, la précision du maillage, etc… On terminera la séance autour du module Explo et de la représentation cartographique des résidus d’analyses bivariées ou trivariées.

LGG412 : Géographie de la santé

La géographie de la santé vise à appréhender les faits de santé (maladies, bien être…) à travers leurs dimensions territoriales et spatiales. L’objectif de cet enseignement est de dresser un premier panorama des travaux conduits en géographie en mettant l’accent sur les cadres théoriques et sur les thématiques développées dans ce champ disciplinaire. Ce cours est assuré en collaboration avec Emmanuel Eliot.

Cours Magistraux

CM 01 – Santé et géographie : débats et grilles conceptuelles
E. Eliot

CM 02 – Déterminants et indicateurs de santé
B. Lefebvre

Au cours de ce cours magistral, on revient sur l’importance d’analyser les indicateurs de santé dans leurs dimensions territoriales. L’indicateur de santé est un marqueur d’inégalités socio-spatiales mais est aussi construit par ces mêmes inégalités. On présente aux étudiants un large panorama des différents indicateurs démographiques et de mortalité qui permettent de mesurer l’état de santé d’une population et d’un territoire (taux de mortalité, espérance de vie, prévalence…). On présente la construction de ces différents indicateurs, leurs limites et leurs intérêts respectifs et les méthodes pour en faciliter l’interprétation (standardisation).

CM 03 – Inégalités de santé
E. Eliot

CM 04 – Santé et environnements 1 : épidémies
E. Eliot

CM 05 – Santé et environnements 2 : Comportements à Risque
E. Eliot

CM 06 – Santé et environnements 3 : pollutions
B. Lefebvre

Au cours de ce cours magistral, on revient sur l’impact de la pollution sur l’état de santé des population. La pollution de l’eau, de l’air et des sols est responsable d’un décès sur sept dans le monde. En raison de la mobilité des populations, des fortes variations en termes d’intensité et de toxicité des polluants, de la durée et de la fréquence de l’exposition, il est parfois difficile d’établir des causalités directes entre pollutions et maladies. A travers différents exemples en Inde, en France et au Mexique autour de la pollution atmosphérique, on présente aux étudiants les différents moyens de mesurer ces liens complexes et les mesures prises pour réduire les risques pour les populations.

CM 07 – Santé et territoire 1 : offre, accès et recompositions
E. Eliot

CM 08 – Santé et territoire 2 : Risques, crises et gouvernance
E. Eliot

CM 09 – Démographie médicale 1
E. Eliot

CM 10 – Démographie médicale 2
E. Eliot

LGG424 : Anglais appliqué à la géographie

Cours

Séance 1 – Introduction générale

Cette première séance est une introduction générale à l’ensemble du semestre. On reviendra sur le plan général et les objectifs de cet enseignement. On présentera les différents outils de formation disponibles en ligne via l’ENT pour progresser en anglais (POLA, CLES). On s’attardera aussi sur les différentes ressources bibliographiques accessibles depuis l’ENT (ScienceDirect, WileyOnline, etc) et ailleurs (GoogleScholar). Une évaluation autour d’un article paru dans The Guardian permettra de faire le point sur le niveau de compréhension écrite des étudiants.

Séance 2 – Repenser la mondialisation économique : perspectives asiatiques

Cette séance est organisée autour de la lecture et l’analyse d’un article d’Henry Yeung sur la mondialisation économique et une critique des théories « ultraglobalistes » en vogue durant les années 1990. C’est un article important à plusieurs titres. Dans le champ de la géographie économique, cet article va définitivement établir Henry Yeung comme un des meilleurs spécialistes de la mondialisation et de ses effets sur les territoires et les réseaux d’entreprises. Cet article est aussi annonciateur d’une nouvelle génération de géographes asiatiques (H. Yeung, GCS Lin…) qui vont contribuer à un renouvellement théorique et conceptuel important par le décentrement et par une connaissance fine des mécanismes politiques, sociaux et institutionnels qui portent la mondialisation. Dans ce texte Henry Yeung démonte le mythe d’un monde sans frontières, défendu par K. Ohmae, et l’agenda néo-libéral qui sous-tend cette théorie.

Yeung, H. W.-c. (1998), Capital, State and Space: Contesting the Borderless World. Transactions of the Institute of British Geographers, 23: 291–309. doi: 10.1111/j.0020-2754.1998.00291.x
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.0020-2754.1998.00291.x/abstract

LGG623 : Anglais appliqué à la géographie

Cours

Séance 1 – Introduction générale

Cette première séance est une introduction générale à l’ensemble du semestre. On reviendra sur le plan général et les objectifs de cet enseignement. On présentera les différents outils de formation disponibles en ligne via l’ENT pour progresser en anglais (POLA, CLES). On s’attardera aussi sur les différentes ressources bibliographiques accessibles depuis l’ENT (ScienceDirect, WileyOnline, etc) et ailleurs (GoogleScholar). Une évaluation autour d’un article paru dans The Guardian permettra de faire le point sur le niveau de compréhension écrite des étudiants.

Séance 2 – L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest

Une série de documents synthétiques issus d’un dossier de la BBC et du ECDC sont proposés aux étudiants sur la récente épidémie d’Ebola (2013-2016) qui affecte l’Afrique de l’Ouest. L’analyse de ces documents permet d’introduire les étudiants à un ensemble d’objets (borders, State, outbreak,…), de concepts (spatial diffusion, discontinuities, failed State,…) et de méthodologies (maps, spatial analysis) couramment utilisés en géographie.
Un reportage de Vice News sur la lutte contre Ebola au Libéria sera l’occasion d’une évaluation de la compréhension orale des étudiants et ouvrira une discussion collective autour des facteurs qui conditionnent la diffusion d’Ebola localement.

Séance 3 – Repenser la mondialisation économique : perspectives asiatiques

Cette séance est organisée autour de la lecture et l’analyse d’un article d’Henry Yeung sur la mondialisation économique et une critique des théories « ultraglobalistes » en vogue durant les années 1990. C’est un article important à plusieurs titres. Dans le champ de la géographie économique, cet article va définitivement établir Henry Yeung comme un des meilleurs spécialistes de la mondialisation et de ses effets sur les territoires et les réseaux d’entreprises. Cet article est aussi annonciateur d’une nouvelle génération de géographes asiatiques (H. Yeung, GCS Lin…) qui vont contribuer à un renouvellement théorique et conceptuel important par le décentrement et par une connaissance fine des mécanismes politiques, sociaux et institutionnels qui portent la mondialisation. Dans ce texte Henry Yeung démonte le mythe d’un monde sans frontières, défendu par K. Ohmae, et l’agenda néo-libéral qui sous-tend cette théorie.

Yeung, H. W.-c. (1998), Capital, State and Space: Contesting the Borderless World. Transactions of the Institute of British Geographers, 23: 291–309. doi: 10.1111/j.0020-2754.1998.00291.x
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.0020-2754.1998.00291.x/abstract