LGG233 : Bibliographies anglophones

Séance 7 – Night-time Economy

Cette séance est organisée autour de la lecture et de l’analyse d’un texte de Jelle Brands, Tim Schwanen et Irina van Aalst sur les variations spatio-temporelles dans le secteur de nuit à Rotterdam et Utrecht. Ce texte permet d’introduire les étudiants aux enjeux méthodologiques autour de la collecte d’informations sur les mobilités (1), l’intérêt d’une approche multisite (2) et la modélisation des comportements collectifs dans leurs dimensions spatiales (3).

Brands, J., Schwanen, T. and van Aalst, I. (2014), Spatiotemporal variations in nightlife consumption: A comparison of students in two Dutch cities. Applied Geography, 54: 96–109. doi: 10.1016/j.apgeog.2014.07.008
http://dx.doi.org/10.1016/j.apgeog.2014.07.008

Séance 8 – John Snow : Retour à Broad Street

Cette séance est organisée autour de la lecture et de l’analyse d’un texte de Tom Koch et Kenneth Denike sur les travaux de John Snow lors de l’épidémie de choléra de Londres en 1854. Les chercheurs reprennent les résultats de son étude en utilisant des techniques d’analyse spatiale (polygones de Thiessen) et questionnent la force de sa démonstration. Alors que les résultats présentés par John Snow ont abouti à un changement complet de paradigme à la fois sur la transmission du choléra (des miasmes à l’eau) et plus généralement sur les actions de santé publique en ville, il n’est pas certain que sa démonstration ait été la plus convaincante.

Koch, T., Denike, K. (2009), Crediting his critics’ concerns: Remaking John Snow’s map of Broad Street cholera, 1854. Social Science & Medicine, 69, 8: 1246–51. doi:10.1016/j.socscimed.2009.07.046
http://dx.doi.org/j.socscimed.2009.07.046

Séance 9 – John Snow : le mythe

Cette séance est organisée autour de la lecture et de l’analyse d’un texte de Kari S McLeod sur la place quasi-mythique prise par les travaux de John Snow dans la géographie de la santé, l’épidémiologie, et la santé publique. À partir d’une analyse détaillée de sources originelles, l’auteur en vient à questionner le rôle joué par la célèbre carte des décès de choléra autour de la pompe à eau de Broad Street. John Snow ne mentionne pas son utilisation comme preuve dans un de ces rares écrits sur le choléra, et la temporalité de la carte dépasse la durée du pic de choléra. Le nombre de cas de choléra était déjà en baisse bien avant la fermeture de la pompe à eau de Broad Street.

McLeod, K., Denike, K. (2000), Our sense of Snow: the myth of John Snow in medical geography. Social Science & Medicine, 50, 7-8: 923–35. doi:10.1016/S0277-9536(99)00345-7
http://dx.doi.org/10.1016/S0277-9536(99)00345-7

Séance 10 – Examen de Contrôle Continu

Références

Jean-François Staszak (dir.) Géographies anglo-saxonnes. Tendances contemporaines, Belin, 2001, 352 p.
Un ouvrage qui commence un peu à dater, mais qui présente certains des courants majeurs de la géographie anglo-saxonne (radicale,…) et certains sujets importants dans le champs disciplinaire (minorités, genre…).

Claval, Paul. « The reception of American geography in France: Enthusiasm, indifference, and critical perspectives. » GeoJournal 59.1 (2004): 3-8. [Lien]
Une mise en perspective historique des échanges entre géographie française et américaine.

Marielle Wastable, « Les géographes français et les États-Unis, XXe siècle », Amnis [En ligne], 12 | 2013, mis en ligne le 20 juin 2013, consulté le 22 février 2016. URL : http://amnis.revues.org/1951 ; DOI : 10.4000/amnis.1951
Un article qui complète le précédent en y intégrant les évolutions plus contemporaines.