UE3 : Interventions en Santé Publique Environnementale

sfax

UE3SQ1 La transition épidémiologique dans les pays pauvres et émergents

Présentiel : Lundi 03.04.17 | 14:00 – 17:00

Résumé
Ce cours prendra comme point de départ le concept de transition épidémiologique d’Abdel Omran pour montrer comment depuis près de 40 ans les trajectoires démographiques et épidémiologiques au niveau mondial et à l’échelle régionale (Afrique, Asie,…) ont évolué. Si certains indicateurs synthétiques indiquent une amélioration globale de l’état de santé des populations, voire une forme de convergence à l’échelle mondiale, nous verrons que les trajectoires de certaines régions, de certains pays, et de certains groupes démographiques se sont complexifiées. On reviendra sur les principaux indicateurs utilisés pour mesurer l’état de santé et le bien-être des populations (IDH, DALY, Global Burden of Disease) et sur le poids croissant des maladies liées à l’environnement.

UE3SQ2 De la santé internationale à la santé globale

Présentiel : Mardi 05.04.17 | 09:00 – 12:00

Résumé
On présentera dans ce cours les étapes, les acteurs clés et l’organisation générale de la santé publique internationale. La dernière décennie a été marquée par un certain nombre d’initiatives et de crises sanitaires (Objectifs de Développement du Millénaire, SARS, Ebola) qui ont transformé la gouvernance de l’action sanitaire internationale. On reviendra notamment sur la montée de nouveaux acteurs ONG, fondations philanthropiques) dans la formalisation et le développement de politiques de santé publique globale, et leur rôle parfois ambigu face à des enjeux sanitaires et politiques locaux. A travers différents exemples d’interventions et de programmes en Asie et en Afrique, nous montrerons l’importance de considérer le succès (et l’échec) de politiques de santé dans des perspectives historiques, géographiques et politiques locales.

UE3SQ3 Changement global et santé publique environnementale

Présentiel : Mardi 05.04.17 | 13:00 – 16:00, Mercredi 06.04.17 | 09:00 – 12:00

Changement global et santé publique environnementale – Résumé
Les changements climatiques, la dégradation accélérée de l’environnement, de la biodiversité, et des ressources hydriques, causés par les activités anthropiques, sont la source de nouveaux risques environnementaux face auxquels certains pays et certaines régions sont particulièrement vulnérables (Afrique, Asie, Amérique Latine). Le changement environnemental (Global Environnemental Change) se présente comme un nouveau défi pour l’action sanitaire. On présentera dans ce cours les interactions entre risques environnementaux et risques sanitaires, et les effets directs et indirects du changement environnemental sur la santé. On reviendra aussi sur des exemples de programmes visant à maîtriser ces nouveaux risques à différentes échelles (local, régional, international).

Urbanisation et santé publique environnementale – Résumé
Une majorité de la population mondiale vit désormais en ville. L’urbanisation à l’échelle mondiale se déploie désormais dans le contexte de pays pauvres et émergents où cette croissance urbaine, souvent mal maîtrisée (bidonvilles, pollution de l’eau, de l’air…) expose les populations à des risques sanitaires accrus. Si à un niveau agrégé les villes présentent souvent de meilleurs indicateurs de santé qu’en zones rurales, des inégalités intra-urbaines très fortes existent à la fois en termes d’états de santé et d’exposition aux risques sanitaires. On présentera différents exemples de programmes et d’interventions visant à réduire l’exposition à différents risques sanitaires et à mieux protéger la santé des habitants dans les villes des pays pauvres et émergents.

UE3SQ4 Exemples d’interventions en santé publique environnementale

Présentiel : Mercredi 06.04.17 | 13:00 – 16:00, Jeudi 07.04.17 | 09:00 – 12:00

Eau, Assainissement et Hygiène – Résumé
EAH (WASH en anglais) est le terme qui couvre l’ensemble des enjeux relatifs à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène. Des progrès notables ont été réalisés depuis les années 1990 sur l’accès à l’eau potable et à un assainissement de base, ainsi que sur la diffusion de bonnes pratiques d’hygiène. Aujourd’hui, 91 % de la population mondiale a un accès à de l’eau propre et potable, et 68 % à un assainissement amélioré (une installation qui évite le contact avec les excréments humains). A l’échelle mondiale, le nombre de décès dus aux maladies diarrhéiques a été divisé par deux depuis les années 1990. Pourtant dans certaines régions, et notamment en Afrique, la situation reste très critique. On présentera différents programmes d’interventions (UNICEF, OMS) et le besoin de penser ces interventions de manière intégrée entre accès à l’eau potable, amélioration de l’assainissement et communication sur les bonnes pratiques d’hygiène.

Les méthodes d’Evaluation d’Impacts sur la Santé – Résumé
On présentera ici l’Evaluation d’Impacts sur la Santé (Health Impact Assessment en anglais) et sa méthodologie. Alors que les projets d’aménagements et d’équipements se multiplient en Afrique, il est important d’en évaluer les impacts positifs et négatifs pour la santé des populations. On présentera les différentes étapes de la démarche EIS (screening, scoping, assessment, recommandation, evaluation), ainsi qu’une autre méthodologie s’appuyant sur l’implication des communautés locales (Community Environmental Health Assessment – CEHA). Le cours présentiel reposera sur un travail collectif autour de différents sites de l’agglomération de Sfax (Projet de développement urbain Taparura, Projet de métro, site de la SIAPE).

Modalités pédagogiques et d’examen

Pour chaque Séquence vous trouverez des liens, des articles, des vidéos. Vous devez consulter activement ces ressources pour préparer et compléter ce qui sera couvert en cours.

Vous êtes invités à participer activement durant les cours présentiels en partageant vos questions, vos points de vue et vos expériences avec l’ensemble de la classe.

– Vendredi 08.04.17 09:00 – 11:00 : examen sur table autour d’une série de questions portant sur l’ensemble des cours en présentiel (60%).

– Dimanche 30.04.17 : une composition autour d’une intervention en santé publique environnementale (1000 mots max., Police : Arial, 11, Interligne : 1,5) (40%).

UE1SQ1 : Analyse Spatiale

Présentation

Dans le cadre de l’Unité d’Enseignement 1 sur les Méthodes d’évaluation des risques et impact sanitaire des pollutions environnementales on propose aux étudiants une introduction à la cartographie et à l’analyse spatiale. Ces outils méthodologiques ont fait largement la preuve de leur utilité dans une approche spatialisée des risques et des pollutions environnementales. Dans le cadre de cette séquence d’enseignement, les étudiants doivent se familiariser avec les concepts et les méthodes de la cartographie et de l’analyse spatiale. Il s’agit de permettre aux étudiants d’acquérir une autonomie suffisante pour des traitements basiques (1) et de pouvoir travailler et interagir en connaissance de cause avec des spécialistes de ces méthodes et de ces outils (2).
Le cours prendra appui sur le logiciel QGIS, un logiciel SIG libre, gratuit et multiplateforme. Ce logiciel s’est imposé comme une alternative solide face à des logiciels payants et propriétaires (ArcGIS, MapInfo), non seulement de par sa gratuité mais aussi de par la qualité croissante de son interface, la puissance de ses fonctionnalités, et par le soutien d’une communauté active d’usagers et de partenaires institutionnels (Banque Mondiale, Global Facility for Disaster Reduction & Recovery…).

Programme de la formation

Vous suivrez un programme d’exercices qui reposera sur des instructions (fichiers PDF) et des données à traiter. Les exercices seront mis à disposition au fur et à mesure. Chaque exercice réclame autour d’une heure de travail. Un forum sera à votre disposition pour vous accompagner. Lors de la semaine de présentielle, de nouveaux exercices seront à votre disposition pour vérifier vos acquis et travailler collectivement sur les traitements d’analyse spatiale. Voici les différentes séquences :

• Installation de QGIS (J1)
• Créer une première carte et importation de données (J2)
• Travailler autour des données non-géographiques (J3)
• Croiser les données spatialement (J4)
• Créer de l’information géographique (J5)
• Buffers (J6)
• Exercices (J7)